Analyse et caractérisation de biogaz

EXPLORAIR se positionne sur le marché de l’analyse fine du biogaz en tant que laboratoire indépendant qui accompagne les exploitants, maîtres d’œuvre et d’ouvrage dans le but d’avoir des analyses  fiables répondant aux critères des fabricants de moteurs et des organismes gérant les réseaux d’injection du gaz.

 

Prélèvement ponctuel :

EXPLORAIR a développé la BIOGAZBOX constituée de :

  • Canisters sous vides et sac tedlars pour l’analyse des COV, H₂S, CH₄, CO₂, organochlorés et organofluoré.
  • Des tubes adsorbant avec pompe d’échantillonnage : pour les siloxanes totaux et spécifiques.

Cette valise peut être envoyée au client qui effectue seul ses prélèvements avec les recommandations des ingénieurs d’EXPLORAIR.

Les techniciens d’EXPLORAIR peuvent aussi  se déplacer pour conduire les prélèvements et conseiller les clients sur les meilleures méthodes et choix des supports à utiliser.

 

 Analyse sur site en temps réel :

 EXPLORAIR est le seul laboratoire à proposer l’analyse complète et  exhaustive du biogaz sur site et en temps réel par la technique de la µGC/MS.

Cette technique vous permet d’avoir un suivi en continu de la variation qualitative et  quantitative du biogaz sur les composés nocifs (H₂S, Siloxanes, Chlorés, Fluorés).

La  mesure en temps réel  permet d’évaluer l’efficacité de traitement des systèmes de  dépollution.

 

 

Paramètres analysés :

  • Composition du biogaz : CH₄, CO₂, O₂, N₂, H₂, CO
  • Composes soufrés: H₂S, mercaptans
  • Composes organiques volatils nocifs: Organochlorés et organofluorés.
  • Siloxanes : totaux, linéaires et cycliques du L2 au D6 avec une LD à 1µg/m3.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les siloxanes sont largement utilisés dans de nombreux procédés de fabrication et produits commerciaux, augmentant ainsi la présence de ces composés organométalliques dans les déchets industriels et ménagers.

Ainsi, ils sont présents dans la plupart :

  • des produits cosmétiques (crèmes, shampoings),
  • des emballages plastifiés (par exemple les cartons, sacs, flacons).

Une concentration de 1 ppm de siloxanes dans le biogaz peut conduire à 59 kg de SIO₂ au bout d’un an. Cette quantité peut conduire à casser un moteur de cogénération.