Composés soufrés

En plus du caractère dangereux pour la santé, très odorant, corrosif… des composés soufrés (H₂S, COS, CS₂, mercaptans, thiophène…), ces composés peuvent se transformer en SO₂ (composé très polluant, provoquant des pluies acides,…) suite à différentes actions industrielles (combustion…).

Afin de limiter ces effets néfastes, l’utilisateur ou le fournisseur doit connaître la composition du gaz utilisé, d’une part pour sauvegarder ces installations et contrôler les rejets atmosphériques, d’autre part pour respecter le cahier des charges.

Nous proposons plusieurs prestations d’analyses des molécules soufrées suivant les besoins, d’une gamme de concentration depuis la ppb (pour des analyses en ambiance de travail ou limite de propriété pour la santé et le bien être des employés et riverains) jusqu’à plusieurs pourcents (gaz sidérurgique, gaz de puits, …).

Pour l‘ambiance de travail ou limites de propriété :

  • détection à partir de 1 ppb de l’H2S et TRS (soufrés totaux)
  • analyses en continu
  • première approche des résultats fournis en direct

Pour les concentrations > 1ppm : (voir note technique)

  • analyses en semi-continu : une analyse toutes les 2 à 3 minutes
  • suivi cinétique des concentrations des composés soufrés et corrélation des résultats obtenus avec les phases de production
  • possibilité d’effectuer des mesures en simultané en amont et aval d’un système de traitement des gaz : calcul d’efficacité du système (voir note technique)
  • première approche des résultats en direct

Pour effectuer ces analyses, nous utilisons la technique µGC/MS ou détecteur par fluorescence UV selon les concentrations à analyser.